Femu a Corsica
Ghjovi u 17 di Lugliu 2014

Un manque de lisibilité dans le budget supplémentaire de la CTC

L’examen du budget supplémentaire, qui est un acte d’ajustement, fait suite à ceux du budget primitif et du compte administratif.


Jean Biancucci, à la suite d'autres intervenants, enfonce durement le clou et liste, un à par un, les éléments inquiétants de « ce budget de soustraction ». Il regrette que « le coup de frein donné aux frais de fonctionnement arrive tard et au mauvais moment ». Pour lui, il y a « des décisions à prendre. La CTC ne peut plus répondre à tout et dans tous les domaines. Il faut changer de format, d’attitude et de pratique et construire une perspective à moyen terme en se dotant des outils adéquats et en renforçant nos ressources propres ». Déclarant que « seul l’intérêt de notre pays devrait nous motiver », il demande un changement de la politique maritime et daube sur les quais de Marseille « en or massif ».

Nadine Nivaggioni pointe « les coupes sombres réalisées dans la formation dans le budget primitif. Les organismes de formation, les uns après les autres, sont venus faire part de leurs doléances. Vous les avez globalement entendus, mais nous sommes, encore, confrontés à une inconnue ». Elle demande solennellement au Conseil Exécutif « plus de lisibilité » et de « rouvrir le débat dans la formation » en inscrivant des priorités.

L’adoption du budget supplémentaire n’a réservé aucune surprise : les élus de Femu a Corsica ont voté contre !
Femu a Corsica

Cantunale | Assemblea di Corsica | Cantunale 2011 | Assemblea di Corsica : Quistione à bocca | L'eletti | Assemblea di Corsica : Muzione | A lèttera | Elezzione | Attualità | Istituzioni | Législatives 2012 | Présidentielles françaises | Municipales Aiacciu 2015 | TARRITURIALI DI 2015 | U Filu di a Storia | Custruì una sucietà libera | Inizià u Riacquistu Ecunomicu | Elezzione legislative 2017