Femu a Corsica
Venari u 22 di Ghjugnu 2012

Ringrazii di Jean-Christophe ANGELINI è Antoine MONDOLONI dopu à e legislative


Ringrazii di Jean-Christophe ANGELINI è Antoine MONDOLONI dopu à e legislative
A prestu pà d’altri cumbatti, è tanti vittorii ! Jean-Christophe Angelini et Antoine Mondoloni, candidats Femu a Corsica aux élections législatives, tiennent à remercier chaleureusement les 14121 électrices et électeurs qui leur ont témoigné leur confiance le 17 juin dernier. Cette élection a été à bien des égards une séquence historique. Tout d’abord, car elle a permis à des candidats nationalistes, pour la première fois dans cette circonscription, d’être présents au second tour. Ensuite, parce qu’elle consacre l’enracinement de notre courant d’idées, dans un contexte particulièrement difficile. Pour mémoire, nous réalisions moins de 5% des suffrages en 2002, un peu plus de 14% en 2007, et près de 47% en 2012. Cette évolution constante de notre représentativité ouvre des perspectives majeures pour l’avenir, notamment pour ce qui concerne les prochaines consultations. Enfin, avec 6860 suffrages au premier tour, et plus de 14000 au deuxième, nous effectuons une percée sans précédent durant l’entre deux tours, doublant par là même notre résultat, en cristallisant de nombreux soutiens, au-delà des contours de notre famille politique. Le député sortant, élu dès le premier tour en 2007, a été confronté cette fois-ci à de sérieuses difficultés. Le contexte national, avec la proximité des élections présidentielles, la mobilisation de moyens de tous ordres et plus encore, le nombre exagérément élevé de bulletins blancs ou nuls (environ 2000) ont, seuls, permis sa réélection. En tête dans 24 communes, et sur 9 des 11 bureaux du 6ème canton d’Aiacciu, nous pouvons être fiers du parcours accompli. D’ores et déjà, nous prenons date pour l’avenir, et confirmons à chacun de nos soutiens que le combat continue. Ces résultats doivent également susciter un large débat, autour des indispensables convergences à organiser, avec tous ceux qui veulent sincèrement, sans calculs ni combinaisons d’aucune sorte, en finir avec un système anachronique et inefficace. Nous en appelons donc à la poursuite de la mobilisation, au service exclusif de la Corse et de ses habitants. Dans les tous prochains jours, des rencontres seront organisées avec tous ceux qui ont porté et animé cette campagne décisive. Qu’il nous soit permis de les remercier une nouvelle fois ! A tutti, dimu à prestu pà d’altri cumbatti, è tanti vittorii !

Madame, Monsieur, Dimanche dernier, vous avez été près de 7000 à nous accorder votre confiance, lors du 1er tour des élections législatives.

Qu’il nous soit permis tout d’abord de vous remercier très chaleureusement pour ce soutien massif.

Soyez persuadés que nous saurons en être dignes et que notre engagement, adossé à pareille légitimité, sera plus déterminé encore dans les tous prochains jours.

En perdant près de 20 points en l’espace de 5 ans, le député sortant confirme ce que l’ensemble des observateurs s’attachait à souligner : l’échec retentissant d’une politique injuste, brutale, coupée des réalités du terrain et le rejet d’un bilan autant que d’une perspective.

Plus de 21 000 électeurs ont porté leurs suffrages sur des candidats opposés au sortant, donnant par là même une assise largement majoritaire au changement L’heure est venue.

L’alternative espérée par la majorité d’entre nous devrait enfin se concrétiser, dimanche prochain.

Ce second tour est particulièrement ouvert, et favorable.

Si nous parvenons à nous mobiliser largement, dans la diversité de nos convictions respectives, la victoire est inéluctable.

Le député sortant s’est érigé tout au long de la campagne en " candidat de la clarté".

Ce qui est parfaitement clair, pour nous tous, c’est le caractère désastreux de son bilan.

De 2002 à 2012, alors même qu’à l’Assemblée Nationale, au Sénat, mais également à l’Elysée, au gouvernement et jusqu’à l’Assemblée de Corse, sa famille politique était majoritaire, il a accumulé les revers et n’a permis l’évolution d’aucun des grands dossiers décisifs pour notre avenir : Arrêté Miot, GALSI, logement, précarité, langue et culture corses, développement durable, fiscalité, institutions …

Il s’est recroquevillé sur son mandat, s’est éloigné des préoccupations quotidiennes des corses et a relayé aveuglément les volontés d’un pouvoir hostile à toute avancée pour notre île.

Que pourrait-il donc faire demain, cantonné à une opposition de principe, sans moyens d’actions, sinon affaiblir encore davantage notre circonscription et ses habitants ? Nous devons donc changer.

Pas simplement d’élu mais de projet, de philosophie, de méthode et d’objectifs. Pour ce qui nous concerne, nous sommes résolument prêts !

Prêts à dialoguer avec le gouvernement et la future majorité parlementaire, auxquels nous proposerons un accord politique, de nature à faire avancer toutes nos propositions et à ouvrir un cycle nouveau de relations entre la Corse et Paris.

Prêts à travailler de concert avec l’ensemble des élus de progrès, et tous ceux qui contribueront à faire évoluer la Corse, qui demeure notre priorité, ainsi que les débats de nature plus large.

Prêts à changer la vie de notre territoire, de chacun de nos concitoyens, par une multitude de décisions et d’actions concrètes dans tous les domaines pouvant impliquer le législateur.

La force de notre projet, la cohérence de nos convictions, le caractère ouvert et collégial de notre démarche sont autant de garanties pour vous tous.

Nous en appelons solennellement à tous ceux qui, au 1er tour, ont manifesté leur rejet du député sortant, comme à tous ceux qui en s’abstenant, ont fait part de leur dépit et de leur mécontentement.

ENSEMBLE, FRANCHISSONS CE PAS DECISIF POUR NOTRE AVENIR

                                                                                                                                                           Jean-Christophe ANGELINI et Antoine MONDOLONI

Ringrazii di Jean-Christophe ANGELINI è Antoine MONDOLONI dopu à e legislative
Femu a Corsica

Cantunale | Assemblea di Corsica | Cantunale 2011 | Assemblea di Corsica : Quistione à bocca | L'eletti | Assemblea di Corsica : Muzione | A lèttera | Elezzione | Attualità | Istituzioni | Législatives 2012 | Présidentielles françaises | Municipales Aiacciu 2015 | TARRITURIALI DI 2015 | U Filu di a Storia | Custruì una sucietà libera | Inizià u Riacquistu Ecunomicu | Elezzione legislative 2017