Femu a Corsica
Venari u 22 di Ghjugnu 2012

Ringrazii di Gilles SIMEONI è Jean-Battì ARENA dopu à e legislative


Ringrazii di Gilles SIMEONI è Jean-Battì ARENA dopu à e legislative
Guasi 11.000 elettrice è elettori di a prima circuscrizzione di Cismonte anu vutatu di modu liberu, in anima è cuscenza, à favore di a dimarchja pulitica chè no prupunimu à i Corsi.

Nant’à un pianu aritmeticu, hè propiu eccezziunale u risultatu : 31,22% di i voti, circa un elettore nant’à trè.

Eccezziunale dinù d’un puntu di vista qualitativu : u nostru acquistu hè omogenu in tutta a stesa di a circuscrizzione.

In u rurale surtemu in testa in dodeci cumune è, indè l’altre, ci affirmemu da forza pulitica maiò : eccu una cosa di primura chì a lotta per l’internu, a ruralità è l’agricultura hè per noi una priurità. Indè e grande cumune di u meziornu è di u nordu di Bastia, s’accerta è anzi cresce u nostru ottimu risultu di l’elezzioni scorse.

Infine, in Bastia stessa, ghjunghjemu primi in dui cantoni è si riduce sempre di più u scartu trà noi è l’attuale magiurità municipale : era di 5.000 voti in 2008, ferma solu di qualchì 850 suffragi oghje.

S’hè messa in ballu a dinamica di u cambiamentu è ùn ci serà più nunda à pudella parà. Allora, bella sigura, st’elezzione, ùn l’emu vinta, è ne simu belli dillusi.

Ma, in a circuscrizzione, simu sempre davanti à u candidatu Jean ZUCCARELLI, un candidatu appughjatu à e culonne di a mascina eletturale bastiaccia cù e so pratiche pessime, purtatu in pesu da u sistema clanistu è clientelistu di u Cunsigliu Generale di Cismonte.

Marcanu dunque st’elezzioni legislative una tappa impurtante è pusitiva in un prucessu irreversibile di smarriscimentu di u vechju sistema è d’emergenza d’un’ alternativa di prugressu.

Dopu à sta ghjostra eletturale chì dumanda à perseguitassi, ringraziemu prima, cù un’ emuzione particulare, e centinaie di donne è d’omi chì si sò ingagiati à fiancu à noi è chì anu fattu di sta campagna, non solu una vittoria eletturale è pulitica, ma dinù una stonda indimentichevule di sulidarità è d’amicizia umane.

Felicitemu, segondu l’usu, u Duttore GANDOLFI-SCHEIT per a so elezzione.

Tenimu contu chì Corsica Libera hà chjamatu à fà a travata à i nostri avversarii à u segondu giru, è ciò malgradu e so critiche asprigne à u nostru discapitu nanz’à u primu giru.

I ringraziemu di sta pusizione è ramintemu a nostra dispunibilità à u dialocu, ma dinù a nostra primura di l’orientazioni strategiche chì sò in core à a nostra dimarchja.

Vulemu mette in risaltu dinù u curagiu puliticu di parechji merri isciuti da e forze tradiziunale, di manca per u più, chì anu rifusatu di cede à pressioni claniste è chì anu lasciatu sceglie i so amministrati cum’ella li paria.

Simu fieri dinù d’avè suscitatu l’impegnu è l’addesione di centinaie di giovani.

I chjamemu à ingagiassi ancu di più chì l’appartene l’avvene è chì ghjè per via di u travagliu ch’ella turnerà realità a Corsica chè no sunniemu.

Infine, ringraziemu di core quelli 10.906 elettrice è elettori chì, per parechji, puru per ùn esse di a nostra famiglia pulitica d’origine, anu, cù u so votu, sprimatu a so addesione à a ligna chjara è linda chì ghjè a nostra.

Seremu degni di a so cunfidenza.

Cun elli, è cun tant’altri chè no ci impiegheremu à cunvince in i mesi chì venenu, tuccheremu prestu l’oggettivu chè no ci simu fissatu : addunisce tutte e forze di prugressu in una dinamica di cambiamentu prufondu, è custruisce un’ alternativa à prò di a Corsica è di u so populu.

                                                                                                                                                                                            Egidiu Simeoni è Ghjuvan Battista Arena

Ringrazii di Gilles SIMEONI è Jean-Battì ARENA dopu à e legislative
Près de 11.000 électrices et électeurs de la 1ère circonscription de Haute-Corse ont voté librement, en leur âme et conscience, en faveur de la démarche politique que nous proposons aux Corses.

Le résultat électoral est exceptionnel au plan arithmétique : 31,22% de suffrages, près d’un électeur sur trois. Il l’est aussi d’un point de vue qualitatif.

Notre score est homogène sur tout le territoire de la circonscription.

Dans le rural, nous arrivons en tête dans douze communes et nous nous affirmons comme une force politique majeure dans les autres : c’est essentiel, car le combat pour l’intérieur, la ruralité, et l’agriculture est pour nous une
priorité.

Dans les grandes communes du Nord et du Sud de Bastia, nous confirmons et amplifions nos excellents résultats des élections précédentes.

Enfin, à BASTIA, nous arrivons en tête dans deux cantons et l’écart entre nous et l’actuelle majorité municipale ne cesse de se réduire : il était de 5.000 voix en 2008, il n’est plus que de 850 suffrages environ aujourd’hui.

La dynamique de changement est en marche, et rien ne l’arrêtera.

Alors, certes, nous n’avons pas remporté l’élection, et c’est une déception.

Mais nous conservons la tête dans la circonscription devant le candidat Jean ZUCCARELLI, un candidat adossé à la machine électorale bastiaise et ses pratiques douteuses, et porté à bout de bras par le système claniste et clientéliste du Conseil Général de Haute-Corse.

Ces élections législatives marquent donc une étape importante et positive dans un processus irréversible de disparition du système ancien et
d’émergence d’une alternative de progrès.

Au lendemain de ce combat démocratique qui en appelle d’autres, nous remercions d’abord, avec une particulière émotion, les centaines de
femmes et d’hommes qui se sont engagées à nos cotés, et qui ont fait de cette campagne non seulement une victoire électorale et politique, mais aussi un moment inoubliable de solidarité et d’amitié au plan humain.

Nous adressons nos félicitations, comme c’est l’usage, au Dr GANDOLFI-SCHEIT pour son élection.

Nous retenons que Corsica Libera a appelé à faire barrage à nos adversaires au deuxième tour, ceci malgré les critiques acerbes développées par ce mouvement à notre encontre avant le premier tour.

Nous les remercions de cette position, et réaffirmons notre disponibilité au dialogue, mais aussi notre attachement aux orientations stratégiques qui sont au coeur de notre démarche.

Nous soulignons également le courage politique de nombreux maires issus de forces traditionnelles notamment à gauche, qui ont refusé de céder aux pressions clanistes et ont laissé leurs administrés libres de leur choix.

Nous sommes fiers aussi d’avoir suscité l’engagement et l’adhésion de centaines de jeunes.

Nous les appelons à s’engager encore plus, car l’avenir leur appartient et c’est par le travailque la Corse dont nous rêvons deviendra réalité.

Enfin, nous remercions du fond du coeur les 10906 électrices et électeurs qui, bien que n’appartenant pas, pour nombre d’entre eux, à notre
famille politique d’origine, ont, par leur vote, exprimé leur adhésion à la ligne politique claire et lisible qui est la notre.

Nous serons dignes de leur confiance.

Avec eux, et avec d’autres que nous nous emploierons à convaincre dans les mois à venir, nous atteindrons très vite l’objectif que nous nous sommes fixés : fédérer toutes les forces de progrès dans une dynamique de changement profond, et construire une alternative au service de la Corse et de son peuple.

                                                                                                                                                                                                Gilles Simeoni et Jean Battì Arena

Ringrazii di Gilles SIMEONI è Jean-Battì ARENA dopu à e legislative

Femu a Corsica

Cantunale | Assemblea di Corsica | Cantunale 2011 | Assemblea di Corsica : Quistione à bocca | L'eletti | Assemblea di Corsica : Muzione | A lèttera | Elezzione | Attualità | Istituzioni | Législatives 2012 | Présidentielles françaises | Municipales Aiacciu 2015 | TARRITURIALI DI 2015 | U Filu di a Storia | Custruì una sucietà libera | Inizià u Riacquistu Ecunomicu | Elezzione legislative 2017