Femu a Corsica
Màrcuri l'8 d'Aprile 2015

Récapitulatif des Questions Orales déposées par Femu a Corsica lors des dernières sessions à l'Assemblée de Corse


Question Orale sur la formation des accompagnateurs en moyenne montagne
 
Cette Question Orale met en exergue les problèmes rencontrés par les accompagnateurs en moyenne montagne au cours de leur formation. En effet, ils font désormais face à une recentralisation de la formation et de l’organisation des épreuves, qui étaient auparavant gérées de façon autonome par chaque région, en Corse comme ailleurs. Ce nouveau dispositif va poser de nombreux problèmes, comme l’augmentation de la durée de la formation, mais aussi l’augmentation du  coût de cette dernière, car la plupart des modules seront à valider au niveau national à Prémanon dans le Jura. C’est pourquoi Femu a Corsica demande le rétablissement et la pérennisation en Corse d’une préformation adaptée à l’examen probatoire mais aussi le maintien d’une session de l’examen probatoire en Corse, et d’une partie au moins des modules de formation. 


 
Question Orale concernant la reconduction de l’autorisation de recherches pétrolières dans le Parc National de Port Cros
 
Face au dépôt d’une demande de prolongation de permis de recherche d’hydrocarbures liquides ou gazeux, par deux sociétés pour une durée de cinq ans, cette Question Orale vient rappeler qu’une motion, déposée par Femu a Corsica le 29 juillet 2011 et votée à l’unanimité par l’Assemblée, demandait la suspension immédiate des forages et la non reconduction de l’autorisation d’exploration pétrolière en ces lieux.  Ainsi, Femu a Corsica demande à l’Executif de faire respecter cette motion et propose d’interpeller le gouvernement afin d’interdire la reconduction de ces recherches pétrolières dans le Parc National de Port Cros qui représentent une menace pour les aires marines protégées de Corse.

 
Question Orale relative au devenir du thermalisme en Corse
 
Cette Question Orale revient sur le vote à l’unanimité d’une motion relative au thermalisme en Corse préconisant de soutenir le développement et la structuration de l’activité pour des raisons économiques et de conservation du patrimoine. Or aujourd’hui, nous constatons que rien n’a été fait, les sites de « Petrapola » et de « Puzzichellu » sont des exemples assez révélateurs de l’état désastreux de la situation du thermalisme en Corse.
 

Question Orale relative à la réactivation du Comité Massif
 
Dans le cadre du PADDUC, de nombreux ateliers participatifs ont permis de dégager des axes structurants pour un « Plan Montagne ». Cette Question Orale rappelle l’importance de mettre en œuvre ces axes structurants en mobilisant l’ensemble des outils financiers nécessaires et en les rendant complémentaires pour plus d’efficacité. Pour cela, la mise en place du Comité Massif, relevant du statut de la compétence de l’Assemblée, permettrait de mettre en place ces mesures et de bénéficier de financements. C’est pourquoi Femu a Corsica demande à l’Executif de réactiver ce Comité Massif en Corse.
 
 
Question Orale relative au renouvellement de la Délégation de service public concernant la gestion des forêts territoriales.
 
La Délégation de Service public gérée par l’ONF arrive à son terme le 31 décembre 2015 et aucune information n’a été communiquée concernant les travaux et axes de réflexion engagés sur son éventuelle reconduction. Ainsi, au regard des préoccupations sur la gestion de notre patrimoine forestier, condition nécessaire au développement de la Filière Bois, Femu a Corsica souhaite connaître la position de l’Executif à ce sujet.
 
 
Question Orale sur la problématique du port de Prupià
 
Cette Question Orale soulève la problématique de la pérennisation des liaisons Corse/Sardaigne par le port de Prupià. Femu a Corsica dénonce la suppression de la ligne en octobre prochain, au moment même où la réflexion devrait nous porter vers des solutions intégrées dans le cadre méditerranéen. De plus, cette question s'inscrit dans un contexte économique difficile, mais aussi à la veille immédiate de la saison touristique. C’est Pourquoi Femu a Corsica souhaiterait savoir quelles mesures l’Executif envisage de mettre en œuvre et dans quels délais, afin d’explorer rapidement la possibilité d'une continuité territoriale européenne.

 
Question Orale sur la Modification de l’organisation des conseils scientifiques opérant au sein des réserves naturelles de Corse.
 
Les réserves naturelles de Corse produisent un travail remarquable. Ce travail considérable a pu se faire grâce au dévouement et au professionnalisme des agents de ces réserves et des « Conseils Scientifiques » tout aussi dévoués, passionnés et expérimentés et qui sont en symbiose parfaite avec les agents de la réserve.
 
Or, désormais, les trois Conseils Scientifiques que sont celui du PNRC, de la réserve naturelle de Scàndula, et de Man and Biosphère du Fangu, vont être fusionnés en un seul et même conseil de 40 membres, présenté comme « rajeuni, féminisé, faisant une large part aux spécialistes des sciences humaines et aux enseignants chercheurs de l’Université de Corse ». Ces intégrations sont intéressantes et les scientifiques y sont favorables et même demandeurs, mais les deux tiers des scientifiques qui y siègent actuellement ne seront plus retenus. Les autres ont le sentiment qu’ils seront noyés dans une assemblée trop importante pour pouvoir travailler correctement au chevet de territoires sensibles. Il est à craindre des entraves administratives, voire politiques, alors que c’est le regard et l’action scientifiques au service de la gestion qui jusqu’ici avaient été privilégiés et avaient produit l’efficacité recherchée.
Femu a Corsica

Cantunale | Assemblea di Corsica | Cantunale 2011 | Assemblea di Corsica : Quistione à bocca | L'eletti | Assemblea di Corsica : Muzione | A lèttera | Elezzione | Attualità | Istituzioni | Législatives 2012 | Présidentielles françaises | Municipales Aiacciu 2015 | TARRITURIALI DI 2015 | U Filu di a Storia | Custruì una sucietà libera | Inizià u Riacquistu Ecunomicu | Elezzione legislative 2017