Femu a Corsica
Màrcuri u 6 d'Aostu 2014

Les élections sénatoriales 2014 : conférence de presse à Bastia le 06 août 2014

Femu a Corsica présente ses deux candidats aux élections sénatoriales : Jean-Félix Acquaviva, maire de Lozzi et sa supléante Monique Maymard, conseillère municipal de la mairie de Bastia.


Photo Antoine Rombaldi
Photo Antoine Rombaldi

I. Les raisons de la présence de Femu a Corsica dans le scrutin sénatorial de Haute-Corse

Dans le droit fil de la stratégie et de la démarche de rassemblement politique initiées en 2008 (municipales), 2010 (territoriales), 2012 (législatives), et suite aux excellents résultats et victoires des dernières municipales, Femu a Corsica a décidé d’être présent aux élections sénatoriales de Haute-Corse du 28 Septembre prochain.
Cette présence, nouvelle dans une élection de ce type, démontre encore une fois notre volonté de consolider une alternative crédible au service de la Corse et de son peuple et se justifie par les enjeux importants à aborder dans le cadre de la mandature à venir, notamment vis-à-vis des collectivités territoriale et locales :
  • un contexte politique marqué par le refus catégorique et réitéré opposé par l’Etat aux demandes et délibérations de l’Assemblée de  Corse portant sur des mesures fondamentales pour garantir l’avenir du Peuple corse sur sa terre (statut de résident, coofficialité de la langue corse, transfert de la compétence fiscale,…) ;
  • une situation économique et sociale délétère, aggravée par les incuries du gouvernement. La gestion du dossier du transport maritime en a fourni l’exemple : incapacité à proposer des solutions de fond ; inconséquences vis-à-vis des salariés que, absence de perspectives de court et moyen terme à mettre en œuvre pour les entreprises corses et l’économie insulaire, voire emploi de la violence à l’encontre de socio-professionnels développant des revendications légitimes…
  • Une réforme au forceps des collectivités locales au niveau des intercommunalités, inadaptée à la Corse, initiée par la RGPP mode Sarkozy, et poursuivie par l’actuel gouvernement. Cette orientation se manifeste par des diminutions de moyens en dotation, une incohérence et une inefficacité chronique pour les collectivités concernées, et des hausses contraintes d’imposition locale contraires à la simplification et à la mutualisation nécessaires…
  • Une confusion et une absence de lisibilité à gauche et à droite dans cette élection, au moment même où la Corse a, dans le contexte décrit ci-dessus, besoin d’une représentation forte au Sénat pour défendre ardemment ses intérêts fondamentaux.
  • La nécessité d’affirmer sur tous les terrains, y compris  électoraux, la présence de notre famille politique et des idées qu’elle porte depuis des décennies ;
 
Pour toutes ces raison, Femu a Corsica considère qu’il convient d’envoyer un message clair au gouvernement dans cette élection :
  • D’abord en ce qui concerne la nécessité d’ouvrir un véritable dialogue avec la Corse, dialogue visant à prendre en compte les votes fondamentaux de l’Assemblée de Corse et la nécessité de mettre en œuvre une réforme constitutionnelle et une solution politique à la hauteur des enjeux ;
  • D’autre part pour faire prendre en compte les intérêts et les besoins des territoires et collectivités locales qui composent notre société et tissu institutionnel, car la Haute-Chambre est par nature la chambre des collectivités.
  • La mandature de sénateur à venir doit être une mandature de combat démocratique, mené dans la volonté de rassembler le plus largement possible autour des intérêts fondamentaux de la Corse et de son peuple.
  • C’est dans cet esprit et avec cette volonté que Jean-Félix Acquaviva, Maire de Lozzi et Président de l’association corse des élus de montagne sera candidat au nom de Femu a Corsica. Il aura pour suppléante Monique Maymard, docteur à Bastia, et conseillère municipale Inseme per Bastia au sein de la majorité municipale conduite par Gilles Simeoni.

II. Les cinq engagements des candidats de Femu a Corsica

Conformément aux valeurs et objectifs de l’alternative que nous voulons incarner pour ce pays au travers du rassemblement le plus large, les engagements de Jean-Félix Acquaviva, et de sa suppléante le Dr Maymard, dans le cadre de la sollicitation du mandat de sénateur auprès des grands électeurs de Haute-Corse seront les suivants :
 
1.   Faire prendre en compte les votes fondamentaux de l’Assemblée de Corse et obtenir la révision constitutionnelle
Il s’agira de faire entendre la voix de la Corse, défendre, proposer, sensibiliser et agir dans le domaine législatif et réglementaire pour que les questions fondamentales liées aux droits fondamentaux de notre peuple soient prises en compte et enfin traduites dans les faits par le gouvernement et les parlementaires : l’officialisation de langue corse, le statut de résident, pour lutter contre la spéculation foncière, le transfert de la compétence fiscale pour résoudre notamment le problème des droits de succession (arrêtés Miot), l’avènement d’un véritable pouvoir législatif de plein droit, le rapprochement et l’inclusion de la question des prisonniers politiques et de l’amnistie dans le dialogue politique entre l’Etat et la Corse, l’évolution institutionnelle de l’île, la réforme constitutionnelle nécessaire pour garantir les droits spécifiques de la Corse…

2.   Œuvrer à ce que la Corse parle d’une seule voix chaque fois que ses intérêts fondamentaux sont en jeu
Cela consistera à travailler au rassemblement des parlementaires (députés et sénateurs) pour que la Corse parle d’une voix claire et unie tant au Palais Bourbon qu’au Palais du Luxembourg ;

Egalement faire preuve d’une vigilance permanente sur l’ensemble des questions législatives abordées et saisir systématiquement la Collectivité Territoriale de Corse dans le cade des adaptations nécessaires aux spécificités de l’île.

3.   Veiller à ce que les réformes institutionnelles se prolongent par le renforcement des moyens et dotations attribuées aux collectivités locales insulaires et plus particulièrement celles se trouvant en territoire montagnard

4.   Relayer de manière forte toutes les adaptations réglementaires nécessaires découlant de l’application du PADDUC, notamment la zone franche rurale et de montagne dans le cadre du Plan Montagne, la mobilisation du FEDER de massif dans le cadre de l’actualisation de la Loi montagne en Corse, et la réforme constitutionnelle consacrant la primauté du PADDUC en tant que directive territoriale d’aménagement 
 
5.   Placer le développement économique, social et culturel au cœur de l’action du sénateur
Dans le contexte de crise économique et sociale que connaît la Corse, le sénateur doit s’engager pleinement pour soutenir toutes les forces vives de l’île, et être un relais efficace et un ambassadeur permanent pour les acteurs sociaux, culturels et économiques, dans le domaine du transport, de l’agriculture et de l’éducation notamment.

Il doit également faire preuve d’une disponibilité de tous les instants et d’une assiduité constante au service de la Corse et de ses composantes.

Femu a Corsica appelle au rassemblement des élus locaux pour qu’ils se déterminent en conscience, en votant pour la candidature qui leur apparaît le plus à même de défendre les intérêts de la circonscription et de la Corse, et d’envoyer à Paris le signal fort appelé par le contexte politique, économique  et social que connaît l’île aujourd’hui.

Cette élection est une nouvelle occasion de démontrer qu’un vent nouveau souffle sur notre île, nous allons la saisir ensemble.
Photo Antoine Rombaldi
Photo Antoine Rombaldi
Femu a Corsica


Dans la même rubrique :
< >

Dumenica u 15 d'Utrovi 2017 - 20:00 Femu a Corsica hè natu

Venari u 15 di Sittembre 2017 - 20:00 ARRESTATION DE FRANCK PAOLI

Màrcuri u 30 d'Aostu 2017 - 14:17 SCRIZZIONE A FEMU A CORSICA

Cantunale | Assemblea di Corsica | Cantunale 2011 | Assemblea di Corsica : Quistione à bocca | L'eletti | Assemblea di Corsica : Muzione | A lèttera | Elezzione | Attualità | Istituzioni | Législatives 2012 | Présidentielles françaises | Municipales Aiacciu 2015 | TARRITURIALI DI 2015 | U Filu di a Storia | Custruì una sucietà libera | Inizià u Riacquistu Ecunomicu | Elezzione legislative 2017