Femu a Corsica
Ghjovi u 3 di Dicembre 2015

Gestion de la Collectivité Territoriale de Corse: réponses de FEMU A CORSICA aux interrogations de la CFDT


Gestion de la Collectivité Territoriale de Corse: réponses de FEMU A CORSICA aux interrogations de la CFDT
Au-delà des réponses aux thématiques et problématiques  que vous évoquez dans votre courrier, que vous trouverez intégralement dans notre programme (file:///C:/Users/admin/Downloads/prugramma.pdf), il me semble essentiel d’exprimer ici, l’engagement que nous prenons en termes de méthodologie. En effet, le point sur lequel nous ne transigerons pas est la méthode résolument fondée sur un principe clair de concertation, de transparence et d’équité dans la mise en œuvre de l’ensemble des politiques publiques que nous porterons.

Ainsi, comme nous l’avons largement indiqué, nous nous engageons, en cas d’accession aux responsabilités, à présenter notre programme au vote de l’Assemblée de Corse pour qu’il se décline dans chacun des secteurs de notre politique, en feuilles de route concrètes et opérationnelles, à partir desquelles seront votés des règlements des aides assurant ainsi à tous un égal accès aux financements publics ainsi qu’à la commande publique.

De la même manière, nous nous engageons à reconstruire, avec les partenaires sociaux réunis au sein d’une Commission Ad Hoc, une administration totalement « cassée » tant d’un point de vue organisationnel, qu’humain avec pour certains agents, de très lourdes conséquences personnelles.

Pour cela, un travail sur les risques psycho-sociaux et sur la prise en charge des agents qui ont sollicités l’aide des syndicats sera engagé avec l’ensemble des acteurs qu’il sera nécessaire d’associer à cette démarche (DRH, psychologue, centre de gestion, juriste …) afin que personne de se sente exclu du processus et que chacun trouve (ou retrouve) une place dans l’administration nouvelle, que nous entendons fonder sur la confiance et la responsabilité, la valorisation des compétences et la cohésion autour d’un seul objectif : l’intérêt général qui ne sera plus la somme des intérêts particuliers.

Le principe que nous appliquerons sera celui d’une administration au service de son territoire, avec un schéma organisationnel simplifié, plus lisible et déconcentré (ouverture de « Casa di U Populu » notamment dans les territoires ruraux), dans lequel chaque élu sera responsable d’un secteur afin de garantir à l’usager, au porteur de projet, aux collectivités locales, un accès responsable et donc efficace à l’information, à l’ingénierie et aux financements.

De plus, la réforme de 2018 sera intégrée dans nos travaux dès les premiers mois de mandature par la convocation de la Conférence de Coordination des collectivités locales étendue par la loi de 2015, aux communes, aux groupements de communes, aux représentants des élus de montagne et à des personnes qualifiées. Nous demanderons aux centres de gestion et au CNFPT ainsi qu’aux partenaires sociaux de siéger au titre des « personnes qualifiées » pour associer les agents territoriaux sans lesquels toute réforme visant à instaurer une collectivité unique est vouée à l’échec.

Cette Conférence sera ainsi chargée, en lien avec la Commission Ad Hoc créée pour proposer une nouvelle architecture administrative, d’anticiper sur les conséquences de la suppression des départements, sur les personnels et sur le budget. Cette Conférence aura aussi pour mission de reprendre les discussions sur la réforme des intercommunalités car nous n’acceptons pas le schéma tel qu’il est actuellement proposé par le gouvernement. Ensemble nous chercherons les voies et moyens de proposer à l’Assemblée de Corse une réforme territoriale globale qui soit une réelle émanation des volontés des territoires et non pas des découpages artificiels déconnectés des réalités du terrain, sans cohérence et sans moyen. Et si l’échéance de 2018 ne nous semble pas pouvoir être respectée pour proposer une Collectivité Unique conforme aux attentes de chacun et aux intérêts de tous, nous n’hésiterons pas à solliciter auprès du gouvernement un report des délais qui nous permette de proposer un projet cohérent, efficace, financièrement viable et conforme à l’idée de développement que nous voulons pour le peuple corse.

En conclusion, en réponse aux préoccupations légitimes qui sont les vôtres, nous nous engageons sur une méthode et un état d’esprit qui sont le reflet de notre combat politique depuis plus de 50 ans : défense des intérêts du peuple corse et respect des personnes, confiance et responsabilité.
Femu a Corsica

Cantunale | Assemblea di Corsica | Cantunale 2011 | Assemblea di Corsica : Quistione à bocca | L'eletti | Assemblea di Corsica : Muzione | A lèttera | Elezzione | Attualità | Istituzioni | Législatives 2012 | Présidentielles françaises | Municipales Aiacciu 2015 | TARRITURIALI DI 2015 | U Filu di a Storia | Custruì una sucietà libera | Inizià u Riacquistu Ecunomicu | Elezzione legislative 2017