Femu a Corsica
Ghjovi u 27 d'Aprile 2017

Dumanda à bocca, posta da Marie-Hélène CASANOVA-SERVAS


Dumanda à bocca, posta da Marie-Hélène CASANOVA-SERVAS
Monsieur le Président de l’OTC,

Ma question fait simplement suite à ma dernière question orale du 26 janvier dernier concernant les problèmes routiers rencontrés sur la route Territoriale 20 et plus précisément dans la basse et moyenne vallée de la GRAVONA.

Propriétaire du réseau ferroviaire depuis le 2002, la Collectivité Territoriale de Corse poursuit une politique volontariste en faveur du développement des services de transports ferroviaires pour assurer un développement durable du territoire et répondre aux besoins de mobilité, quotidiens ou ponctuels, de l’ensemble des usagers : citadins, résidents des villages, étudiants, lycéens et touristes.

Cette volonté de développement des services de transports ferroviaires se retrouve dans les grandes orientations du schéma des investissements pour le développement de l’usage des transports ferroviaires en Corse.

A ce titre, Je citerai pour exemple l’orientation n°1 qui met en avant une desserte ferroviaire à haut niveau de service des agglomérations de Bastia et d’Ajaccio et du secteur Ile-Rousse-Calvi ainsi que la complémentarité entre les liaisons ferroviaires et les liaisons de transports collectifs entre les principaux bassins de vie de l’ile.

Cette volonté se retrouve également dans le rapport du délégataire 2015 de la SAEML chemins de fer de la Corse qui met en avant :
- la limitation de la dépendance à la voiture, la facilitation du recours au transport public ferroviaire,
- la recherche d’un désenclavement du territoire central grâce au maillage des haltes et gares secondaires.

Aujourd’hui la demande de la population est très forte dans le pays Ajaccien et tout particulièrement dans les territoires bordant la RT 20.

Il faut en effet rappeler la forte augmentation du trafic routier pour la portion de cette route territoriale traversant la vallée, ainsi que son caractère accidentogène. Le développement exponentiel de la zone commerciale de Baleone aggrave ces phénomènes. Le Corse matin dans un article datant du 10 avril 2017 reprenait les propos du Directeur général adjoint en charge des infrastructures selon lesquels on a observé en l’espace d’un an une augmentation de 5% du trafic routier sur le grand Ajaccio. Cela est surement encore supérieur sur le secteur Mezzana-Baleone.

L’accès à la ville est de plus en plus difficile, je pense tout particulièrement aux lycéens et aux personnes devant pratiquer quotidiennement cette route pour aller travailler. Il est aujourd’hui urgent de repenser l’accès au centre-ville d’Ajaccio, notamment par un renforcement de la ligne périurbaine AJACCIO- MEZZANA – CARBUCCIA, c’est ce que nous appelons de nos voeux.

Ma question Mr le Président est donc on ne peut plus simple : considérant la volonté affirmée de la CTC du développement du transports ferroviaire.

Périurbains, et compte tenu également des nouvelles compétences transférées, quels sont les projets à court terme pour le développement des lignes concernées ?

Je vous remercie.
Femu a Corsica

Cantunale | Assemblea di Corsica | Cantunale 2011 | Assemblea di Corsica : Quistione à bocca | L'eletti | Assemblea di Corsica : Muzione | A lèttera | Elezzione | Attualità | Istituzioni | Législatives 2012 | Présidentielles françaises | Municipales Aiacciu 2015 | TARRITURIALI DI 2015 | U Filu di a Storia | Custruì una sucietà libera | Inizià u Riacquistu Ecunomicu | Elezzione legislative 2017