Femu a Corsica
Ghjovi u 7 di Farraghju 2013

Assemblea di Corsica, u 7 di ferraghju 2013 : motion déposée par Gilles Simeoni : motion aux fins que plus aucun match officiel de football ne soit joué un 5 mai


Assemblea di Corsica, u 7 di ferraghju 2013 : motion déposée par Gilles Simeoni : motion aux fins que plus aucun match officiel de football ne soit joué un 5 mai
    CONSIDERANT que la catastrophe de Furiani, le 5 mai 1992, est une tragédie collective pour la Corse, et un drame pour l’ensemble du football français, européen et international,

    CONSIDERANT l’engagement pris par François MITERRAND, en sa qualité de Président de la République, de ce que « plus aucune rencontre officielle de football ne serait organisée un 5 mai en France »,

    CONSIDERANT les atteintes d’ores et déjà portées, au bout de quelques années de respect scrupuleux de la parole donnée, à cet engagement, ceci au nom de considérations économiques, voire mercantiles,

    CONSIDERANT le travail considérable réalisé par le Collectif des victimes de Furiani et la revendication, notamment soutenue par 40.000 signatures émanant de toute la France et du monde sportif, ainsi que par l’ensemble de la classe politique insulaire, que plus aucun match de coupe nationale ou de championnat national ne puisse avoir lieu un 5 mai,

    CONSIDERANT le soutien également apporté à l’action du collectif par Nicolas SARKOZY, ancien Président de la République, et François HOLLANDE, actuel Président de la République, par trois Ministres des Sports successifs, par plusieurs parlementaires, par de nombreux clubs professionnels français, ainsi que par l’actuel sélectionneur de l’Equipe de France,

    CONSIDERANT la proposition de loi déposée par M. Sauveur Gandolfi-Scheit, député de l’actuelle opposition parlementaire, visant à faire de la date du 5 mai une journée uniquement dédiée au recueillement et à la mémoire, ainsi que la proposition de loi aux mêmes fins publiquement envisagée par un certain nombre de députés de l’actuelle majorité parlementaire,

    CONSIDERANT que nonobstant l’ensemble de ces démarches, les instances nationales du football français veulent remettre en cause les engagements pris au plus haut niveau de l’Etat,

    CONSIDERANT que le Comité Exécutif de la Fédération Française de Football n'a, dans sa décision du 17 janvier 2013, tenu aucun compte des propositions émises par le Comité de suivi des commémorations, créé par le Président de la Fédération Française de Football lors de sa venue en février 2012,

   CONSIDERANT que l’Assemblée de Corse tient donc à affirmer par la présente délibération qu’elle demande solennellement aux autorités compétentes et au Gouvernement qu’ils valident et mettent en oeuvre le principe selon lequel aucun rencontre de football de coupe nationale ou de championnat national ne se jouera en France le 5 mai,

L’ASSEMBLEE DE CORSE

DEMANDE solennellement aux autorités compétentes et au Gouvernement qu’ils valident et mettent en oeuvre le principe selon lequel aucune
rencontre de football de coupe nationale ou de championnat national ne se jouera en France le 5 mai.
Femu a Corsica

Cantunale | Assemblea di Corsica | Cantunale 2011 | Assemblea di Corsica : Quistione à bocca | L'eletti | Assemblea di Corsica : Muzione | A lèttera | Elezzione | Attualità | Istituzioni | Législatives 2012 | Présidentielles françaises | Municipales Aiacciu 2015 | TARRITURIALI DI 2015 | U Filu di a Storia | Custruì una sucietà libera | Inizià u Riacquistu Ecunomicu | Elezzione legislative 2017