Femu a Corsica
Marti u 23 di Ghjugnu 2015

Apertura di u Centru d’Arte Polifonicu di Sartè ?

Quistione a bocca di Saveriu Luciani a nome di u gruppu FEMU A CORSICA


Apertura di u Centru d’Arte Polifonicu di Sartè ?
O Sgiò Presidente,

5 anni fà, u 24 di ghjugnu di u 2010, ghjornu di a San Ghjuvanni, vi punia a quistione di u diventà di u Centru d’Arte Polifonicu di Sartè.

Arricurdatevi ; quellu ghjornu ammentava u travagliu di u Riacquistu, per indettu quellu di Ghjuvanpaulu Poletti, mentuvava dinò  a ricunniscenza di u Cantu in Paghjella  da l’UNESCO, d’ottobre di u 2009, è perfine spiegava l’azzione indiata durante a mandatura scorsa à prò di stu prugettu di centru - postu chì guasi 4 milioni d’euri sò stati spesi dipoi l’epica, cù circa 70% da u PEI – 5 anni fà aspettavamu digià un CAP territuriale in Sartè.

A vostra risposta di tandu hè stata per pruponeci  un modu di gestione, a regia diretta, cù a pussibilità, quantunque, d’andà ver di un EPCC (vale à dì un stabbilimentu Publicu di Cuuperazione Culturale).

Cusì chì, andendu bè, u 3 di maghju di u 2011, a CTC hà creatu un cunsigliu d’urientazione, induve rapresentu u mo gruppu, è, U 21 di dicembre di u 2011, sò statu invitatu à l’inaugurazione di u Centru…

Un’antru passu in daretu : trè anni fà, u 26 di maghju di u 2012, eramu sempre à chì feremu, è v’aghju dumandatu tandu di riunisce stu cunsigliu è d’apre u centru. M’avete rispostu cusì: «  pour ma part, je mettrai tout en œuvre pour que cette réunion – celle du conseil d’orientation – soit organisée avant la mi-juin (2012) de façon à ce que le premier programme d’activités du CAP-MVC (Misson Voix de Corse) puisse être lancé en septembre 2012, pour la saison artistique 2012-2013. »
Ci simu riuniti ma di nuvembre, cù una bella impalcatura pedagogica di 21 azzione, è po basta, altru nunda.

In u frattempu, a Corsica hà persu u so Centru di e Musiche Tradiziunale - chì ci pare sempre oghje un’arnese chì manca assai in u spannamentu culturale isulanu -  ancu s’è i so persunali travaglianu dipoi  à u Museu di a Corsica in Corti. Ma puru quassù, l’azzione almanaccate à livellu di a funuteca  ùn và tantu bè è a messa in reta di i fondi racolti dipoi piu di 70 anni da felice Quilici hà pigliatu assai ritardu.

In u frattempu infine, avemu fattu une antra reunione di u cunsigliu d’urientazione, cù un’antru pianu d’azzione, à l’entre ghjennaghju di u 2015. Stu pianu, a vi dicu, ùn ci garba tantu chì scanta di fattu, l’avemu vista,  u postu centrale – cj’ella averia da avè - a pulifunia corsa.  

In tantu, 6 mesi dopu, s’aspetta sempre un principiu è un’apertura…
Ùn anderemu più in là. À chì vole capisce …

O Sgiò Presidente, vi ricordu solu chì sò scorsi 5 anni, vale à dì 1800 ghjorni,  dipoi a mo prima quistione à bocca… Vi ricordu sopr’à tuttu a impurtanza di sta lotta contr’à u tempu,  per u cantu polifonicu, per tuttu u nostru patrimoniu immateriale.

Vi ricordu ste scumesse di a lingua, di u cantu, di e musiche, à l’ingrossu di a sfida culturale, chì principionu 50 anni fà.  Sò sempre a nostra voce è u nostru dirittu per apre e e strade di u campà megliu è di a tulleranza,  forti d’un’identità muderna, quella d’un Populu Corsu  apertu ver di u Mondu sanu
Ùn avemu micca u dirittu di trascuralli, per e leve è e purleve.

O Sgiò Presidente, sò longhi 5 anni ! Stamane, vi tornu à pone listessa quistione, pensendu à Felice Quilici,  un’omu ch’hà fattu tantu è chì si merita di vede a so opera ghjuvà à u populu di quì, in Sartè è in altrò.

O Sgiò Presidente, induve andemu cusì ? 
 

Traduction

Monsieur le Président,
 
Il y a 5 ans, le 24 juin 2010, jour de la San Ghjuvanni, je vous posais la question du devenir du CAP de Sartè.
 
Rappelez-vous : ce jour-là j’évoquais l’œuvre du Riacquistu, notamment celle de  Ghjuvanpaulu Poletti, je mentionnais aussi la reconnaissance du Cantu in Paghjella  par l’UNESCO, en octobre 2009, et enfin j’expliquais l’action engagée durant la mandature écoulée en faveur de ce projet de Centre – puisque près de           4 millions d’euros avaient été dépensés depuis lors, avec environ 70% provenant du PEI – il y a 5 ans, nous attendions déjà un CAP territorial à Sartè.
 
Votre réponse, à l’époque, avait été de nous proposer un mode de gestion, la régie directe, avec la possibilité, quand même, d’aller vers un EPCC (Etablissement Public de Coopération Culturelle).
 
C’est ainsi, dans cette voie, que le 3 mai 2011, la CTC créait un conseil d’orientation, dans lequel je représente mon groupe, et, le 21 décembre 2011, j’ai été invité à l’inauguration di Centre…
 
Autre rappel : il y a 3 ans, le 26 mai 2012, nous en étions au même point, et je vous ai demandé alors de réunir ce conseil et d’ouvrir le centre. Vous m’avez répondu ceci: «  pour ma part, je mettrai tout en œuvre pour que cette réunion – celle du conseil d’orientation – soit organisée avant la mi-juin (2012) de façon à ce que le premier programme d’activités du CAP-MVC (Mission Voix de Corse) puisse être lancé en septembre 2012, pour la saison artistique 2012-2013. »
 
En fait, nous nous sommes réunis mais en novembre, avec au menu une programmation pédagogique de 21 actions, et plus rien.
 
Entre-temps, la Corse a perdu son Centre  des Musiques Traditionnelles (CMT) – qui aujourd’hui encore nous semble un outil qui manque dans l’épanouissement culturel insulaire – même si ses personnels travaillent depuis au Museu di a Corsica à Corti. Mais même là-haut,  les actions prévues au niveau de la phonothèque ne sont pas très lisibles et la mise sur la toile des fonds recueillis depuis 70 ans par Félix Quilici ont pris un retard certain….
 
Entre-temps enfin, nous avons fait une autre réunion du Conseil d’Orientation, avec un autre plan d’actions, au tout début janvier 2015. Ce plan, je vous le dis, nous agrée peu car il semble écarter de fait, nous le constatons, la place centrale – qui lui revient – de la polyphonie corse.   
 
Cependant, 6 mois plus tard, on attend toujours un commencement et une ouverture…
 
N’allons pas plus loin. Ceux qui veulent comprendre le comprennent aisément …
 
Monsieur le Président, je vous rappelle seulement que 5 années se sont écoulées, soit 1800 jours, depuis ma première question orale sur le sujet… Je vous rappelle surtout l’importance de cette lutte contre le temps, en faveur du chant polyphonique, et de tout notre patrimoine immatériel. 
 
Je vous rappelle ces paris de la langue, du chant, des musiques, en gros du défi culturel, qui commencèrent il y a un demi-siècle.
 
Ils sont toujours notre voix et notre droit pour ouvrir les routes du mieux vivre et de la tolérance, forts d’une identité moderne, celle d’un Peuple Corse ouvert sur le Monde entier.
 
Nous n’avons pas le droit de les abandonner, au nom des générations futures. 
 
Monsieur le Président, 5 ans c’est long ! Ce matin, je vous repose la même question, en pensant à Felice Quilici, un homme qui a tant fait et qui mérite de voir son œuvre servir le Peuple d’ici, à Sartè et ailleurs.
 
Monsieur le Président, où allons-nous ainsi ?  
Femu a Corsica

Cantunale | Assemblea di Corsica | Cantunale 2011 | Assemblea di Corsica : Quistione à bocca | L'eletti | Assemblea di Corsica : Muzione | A lèttera | Elezzione | Attualità | Istituzioni | Législatives 2012 | Présidentielles françaises | Municipales Aiacciu 2015 | TARRITURIALI DI 2015 | U Filu di a Storia | Custruì una sucietà libera | Inizià u Riacquistu Ecunomicu | Elezzione legislative 2017