Assemblea di Corsica : Quistione à bocca

Dumanda à bocca, posta da Muriel FAGNI : Le décrochage scolaire

L’objectif de notre politique et votre souci, Madame la Conseillère en charge de la culture et de l'éducation, est d’élaborer et de conduire une politique régionale pour notre jeunesse. Aujourd'hui l'insertion des jeunes sur le marché du travail reste très préoccupante, et une réflexion de fond sur le monde du travail est à envisager. Dans cette perspective, un groupe de travail a été mis en place. Il va s’atteler, dans un premier temps, à étudier l’impact du revenu universel au sein de notre collectivité. Aujourd'hui, au sein du CREFOP vous avez mis en oeuvre des séminaires dédiés à l’élaboration du contrat de plan régional de développement de la formation et de l’orientation...

Dumanda à bocca, posta da Marie-Hélène CASANOVA-SERVAS

Monsieur le Président de l’OTC, Ma question fait simplement suite à ma dernière question orale du 26 janvier dernier concernant les problèmes routiers rencontrés sur la route Territoriale 20 et plus précisément dans la basse et moyenne vallée de la GRAVONA. Propriétaire du réseau ferroviaire depuis le 2002, la Collectivité Territoriale de Corse poursuit une politique volontariste en faveur du développement des services de transports ferroviaires pour assurer un développement durable du territoire et répondre aux besoins de mobilité, quotidiens ou ponctuels, de l’ensemble des usagers : citadins, résidents des villages, étudiants, lycéens et touristes. Cette volonté de développement des...

Dumanda à bocca, posta da Mattea CASALTA : le petit patrimoine

Mesdames, Messieurs les Conseillers Exécutifs, Durant notre enfance nous avons tous, ou presque, connu le plaisir d'aller chercher l'eau à la fontaine, d'accompagner notre grand-mère au lavoir où elle lavait le linge, nous avons tous attendu les cacavelli devant le four du quartier. C'était le village… avant ! Depuis, les fours et les lavoirs ont presque tous disparu, les fontaines, quand elles n'ont pas été oubliées sous un roncier, ne coulent plus. De même, celles qui bordaient nos routes de montagne et qui étaient de première nécessité pour l'homme et pour l'animal, notamment en période de transhumance, ont, quant à elles, souvent été détruites et leurs pierres pillées. Ce petit...

Dumanda à bocca, posta da Nadine NIVAGGIONI : Misure forte di pettu à a minaccia di a Xylella fastidiosa Pauca

Dapoi l’ultima dumanda nantu à u suggettu, d’ottobre, l’isule Baleare hanu identificatu , nantu à u so territoriu, u ceppu u più dannificu di a Xylella fastidiosa : a PAUCA, quellu chì sterpa l’aliveti di u Meziornu taglianu. Or dunque, a pauca hè prisente nantu à e tre sponde di u Mediterraniu : à l’oriente, in Italia ; à u punente, in Spagna, è in continente (ortu butanicu di Menton) ; è noi, à mezu, ne simu sempre à chì feremu. Pè interessi economichi è scuse di libera circulazione di i prudutti, l’auturità cumpetente adattanu u livellu di cuntrollu è di securità sanitaria à a mubilisazione pupulare é pulitica. Sò tre anni chì, FEMU A CORSICA dumanda misure forte di pettu à a...

Dumanda à bocca, posta da Ghjuvanni BIANCUCCI : Les Emprunts Toxiques

Ô Sgiò Presidente, Comme je l’ai fait lors des précédentes mandatures et pour en avoir parlé avec nombre de nos collègues, je souhaiterais avoir des explications et des précisions relatives aux emprunts toxiques contractés en 2007. Emprunts dont la Collectivité supporte, aujourd’hui, de lourdes conséquences. Monsieur le Président, ce dossier mérite une explication claire et indiscutable. Vous devez faire oeuvre de pédagogie pour être encore plus direct et permettre à nos collègues qui, pour la plupart, n’étaient pas là en 2007, de comprendre dans le détail comment les choses se sont passées et quelle en est la résultante aujourd’hui. Plus précisément, et pour avancer dans la...

Dumanda à bocca, posta da Mattea CASALTA : Commerces en Difficulté dans les Centres-Villes

Monsieur le Président de l'Agence de Développement Economique de la Corse, cette question s'adresse à vous. Si nous faisons une photographie du développement économique de notre Île, nous pouvons très vite nous rendre compte que l'activité se déplace du cœur des villes vers leur périphérie. Ce schéma, bien que rejeté par la plupart des villes d'Europe, qui tournent le dos à cette manière de faire est, hélas, encore très souvent la règle en France. La Corse suit, Aiacciu aussi ! Son centre-ville se vide, les commerces qui y sont installés ferment un à un leurs portes au bénéfice d'une zone périurbaine industrielle néo-commerciale dont l'urbanisation anarchique, sans réflexion...

Dumanda à bocca, posta da Marie-Hélène CASANOVA-SERVAS : Route Territoriale 20

Monsieur le Conseiller Exécutif en charge des infrastructures routières, Par cette question orale, je voudrais attirer votre attention sur des problèmes routiers rencontrés dans la basse et moyenne vallée de la Gravona. Je fais ainsi suite à une question orale déposée par notre collègue Jean Biancucci dans la précédente mandature. En effet, en juillet 2013, ce dernier affirmait l’urgence à aménager la RT 20 qui traverse la vallée. Il remarquait : - l’augmentation et la complexité du trafic poids lourd, - le caractère accidentogène de ce secteur, - la nécessité de traiter l’augmentation du trafic routier dû à la construction de nouveaux logements, - l’absence de solutions aux abords...

Dumanda à bocca, posta da Nadine NIVAGGIONI : U batteriu Xyllela fastidiosa : À situazione impeghjurita, misure rinfurzate !

Madama a Presidente di l’Uffiziu di l’Ambiente, Sgiò Presidente di l’Esecutivu di Corsica, A situazione tantu temuta, hè accaduta : un casu di u ceppu Pauca nant’à un Polygala hè statu identificatu in Menton, mentre ch’ell’era classificatu, à e prime analisi, Multiplex. A cumbinazione da Multiplex ver di un antru ceppu hè oramai da piglià in contu ; moltu più, chì tutti i casi di xyllela scuperti in Corsica sò Multiplex.  Da u 26 d’aostu di u 2014, avemu dumandatu à u Statu di piglià misure adatte à u risicu maiò di catastroffa sanitaria, ecologica è economica. Vi rammentu chì a xyllela dissuchja l’alivi, ma dinù, a vigna, e lecce, i quarci, l’amanduli, l’agrumi, u...

Dumanda à bocca, posta da Paul-André COLOMBANI : Coefficient Géographique d’Insularité

(Question portée par l'ensemble des élus de la majorité territoriale membres de la commission de Santé) Depuis plusieurs semaines, de nombreux problèmes de santé viennent faire la une de l'actualité. Les élus de la majorité territoriale membres de la Commission de Santé sont particulièrement mobilisés sur l’ensemble des problématiques insulaires. Sans être exhaustif, on peut citer quelques situations délicates pour les personnels ou usagers de santé en Corse. A l'hôpital de Bunifaziu, un conflit social est né à cause du non remplacement du personnel et de l'accumulation des heures supplémentaires. Il aura fallu toute la détermination du STC afin d'obtenir la création de plusieurs postes...

Dumanda à bocca, posta da Muriel FAGNI : un manque de synergie au sein de l'économie privée

Monsieur le Président, Depuis 2012 on enregistre une hausse quasi constante du nombre de défaillances d’entreprises en Corse. En effet, à l’origine nous étions bien en deçà de la moyenne nationale, et depuis 2014 les résultats ont rejoint la courbe nationale, puis l’ont dépassée. Exclusion faite du statut d’autoentrepreneur, la Corse a connu deux périodes : une première de 2000 à 2007, avec une moyenne de 252 défaillances d’entreprises par an, et une seconde de 2008 à aujourd’hui, avec une moyenne de 330 défaillances par an. Soit une augmentation de plus de 30% entre ces deux périodes. La cause principale en étant la crise économique que traverse l’Europe. Il ne faut pas oublier...

Dumanda à bocca, posta da Nadine NIVAGGIONI : la Convention EDF et le NIOLU

Monsieur le conseiller exécutif en charge de la montagne, Monsieur le Président de l’Office Hydraulique de Corse, Depuis des temps immémoriaux et jusqu’à la dernière guerre, le Niolu a toujours été Terre de bergers. Malgré la rareté des troupeaux aujourd’hui, une production fermière très renommée s’est maintenue, mais sa vocation traditionnelle s’est modifiée. De 1965 à 1968 des centaines de châtaigniers ont été coupés ; les jardins de Casamaccioli, de Sidossi et de Calacuccia ont été éradiqués, faisant place nette au profit d’une retenue et d’un barrage pour l’irrigation de la plaine de la Marana, de la Casinca et aussi de la production d’électricité. Le Niolu est devenu une des...

Dumanda à bocca, posta da Muriel FAGNI : aide à la mobilité formation CTC

Madame la Conseillère Exécutive, Ma question porte sur l’aide à la mobilité à la formation, le service de la formation professionnelle de la Collectivité Territoriale de Corse ayant publié son programme régional de formations, pour une mise en oeuvre à compter du 1er septembre 2016. Ayant constaté que la mobilité peut constituer un obstacle important par les frais qu’elle engendre, la CTC aurait, à notre avis, tout à gagner à investir dans le financement d’une aide à la mobilité. Cela permettrait de garantir un accès équitable à la formation sur tout le territoire, et donner à chacun les meilleures chances de réaliser une formation dans de bonnes conditions. Ce dispositif pourrait...

Dumanda à bocca, posta da Vanina BORROMEI : valorisation du patrimoine mobilier et immobilier

Madame la Conseillère exécutive, Comme nous l’avons récemment démontré à travers les délibérations n°16/055AC et n°16/079AC des 11 mars et 15 avril 2016, le patrimoine culturel matériel et immatériel de la Corse nous tient très à coeur. Cependant si l’on dresse un Etat des lieux, les actions menées ont sans doute été nombreuses et de qualité, mais trop discrètes. Or le patrimoine archéologique peut constituer à l’évidence une source de richesse pour l’économie identitaire. Des sites comme Paddaghju avec ses 250 monolithes abandonnés dans le maquis, ou Aleria qui a attiré plus de 60 000 visiteurs en 2015 en sont le parfait exemple, sans compter le site grandiose de Cucuruzzu sur lequel...

Dumanda à bocca, posta da Vanina BORROMEI : La politique économique

Monsieur le Président de l’Agence du Développement Economique de la Corse,   Lors de sa récente visite en Corse, la Secrétaire d’Etat au Commerce et à l’artisanat a ouvert quelques pistes de travail intéressantes mais dont l’effectivité ne semblent pas immédiate. En tout état de cause ces pistes ont fait l’objet d’une large controverse notamment quant à la création d’une nouvelle ligne budgétaire du PEI consacrée au financement de l’économie ou encore sur le traitement des entreprises en difficulté voire sur la création d’un fonds de retournement.   Au-delà, et de depuis l’arrivée aux responsabilités de notre majorité, il semble que l’Etat, en matière économique, ne soit pas...

Dumanda à bocca, posta da Lauda GUIDICELLI : Affaire dite "Bastia-Reims"

Monsieur le Président du Conseil Exécutif, Vous avez eu, tout au long de votre parcours politique, comme priorité de manifester votre soutien auprès de la jeunesse corse. Nous vous savons vigilant quant à la situation de l’ensemble de la jeunesse insulaire. Ceci m’amène à évoquer l’affaire dite « Bastia-Reims ». Pour rappel des faits, un incident a éclaté, le 13 février dernier, dans la ville de Reims, en marge du match Reims-Bastia, entre des supporters bastiais et les forces de l’ordre. Ces incidents ont causé de graves blessures à un jeune corse. Tout porte à croire que ces jeunes ont été victimes dans cette histoire. Cependant, la plupart d’entre eux font l’objet de...

Dumanda à bocca, posta da Mattea CASALTA : Protection de l’abeille corse

Monsieur le Président, Madame la Présidente, Mesdames et Messieurs les conseillers, Je souhaiterais aborder avec vous un sujet qui me semble de première importance : la protection de l'abeille corse. Les abeilles et autres insectes pollinisateurs jouent un rôle essentiel dans les écosystèmes. Un tiers de notre alimentation dépend de la pollinisation.n La pollinisation manuelle demande beaucoup de main d'oeuvre, elle est lente et chère. La valeur économique de la pollinisation par les abeilles a été estimée à environ un milliard d'euros pour toute la planète. Un monde sans pollinisateurs serait désastreux. D'un point de vue purement économique il est donc rentable et indispensable de...

Dumanda à bocca, posta da Paul-André COLOMBANI : Réserves d’eau dans l’extrême sud

Monsieur le Président de l’Exécutif, ma question s’adresse à Monsieur Saveriu Luciani, Conseiller Exécutif, Président de l’Office d’Equipement Hydraulique de la Corse. Monsieur Président, comme chacun sait ici, la Corse est une île qui est souvent qualifiée de montagne dans la mer. Ainsi ses réserves d’eau sont constituées essentiellement par la fonte des neiges de nos plus hauts sommets. Sans être spécialiste, il est facile de constater, ne serait-ce qu’à la vue de la faible importance des cours d’eau, que les réserves en eau, dans l’extrême sud, diminuent. Nos barrages peinent à reconstituer leurs réserves et donc à se remplir. Si la cause est...

Dumanda à bocca, posta da Nadine NIVAGGIONI : Furmazione à u mistieru d’Interpreta francese/corsu - corsu/ francese cù a perspettiva d’una traduzione simultanea in l’emiciclu

Qui, à l’Assemblea di Corsica, di modu naturale é secondu l’estru, omu si pò sprime in lingua corsa o in lingua francese, stà à sente è leghje di quandu in quandu : à puntu, ne dumande à bocca, ma dinù, ni sposti di i cartulari pulitichi è tecnichi, ni cuntrasti, ni currieri, ne l’intestazioni di l’atti ufficiali, ni discorsi di ceremonie di primura, nu rituale d’apertura di i travagli, ecetera... L’usu di e due lingue, in ‘ss’ambiu, hè un fattu suciolinguisticu interessantissimu è moltu più, in situazione diglossica caratterizata ; franca spessu u spaziu puliticu pè ghjunghje in casa à a ghjente, per via di i media è di i mezi tecnichi è...
1 2 3 4 5 » ... 6






Scrizzione à a newsletter