Dumanda à bocca, posta da Mattea CASALTA : le petit patrimoine

Assemblea di Corsica : Quistione à bocca

Mesdames, Messieurs les Conseillers Exécutifs, Durant notre enfance nous avons tous, ou presque, connu le plaisir d'aller chercher l'eau à la fontaine, d'accompagner notre grand-mère au lavoir où elle lavait le linge, nous avons tous attendu les cacavelli devant le four du quartier. C'était le village… avant ! Depuis, les fours et les lavoirs ont presque tous disparu, les fontaines, quand elles n'ont pas été oubliées sous un roncier, ne coulent plus. De même, celles qui bordaient nos routes de montagne et qui étaient de première nécessité pour l'homme et pour l'animal, notamment en période de transhumance, ont, quant à elles, souvent été détruites et leurs pierres pillées. Ce petit patrimoine, constitue de véritables oeuvres d'art datant pour la plupart du XVIIIème, cadastré au plan Terrier de 1795, et, quelquefois encore plus ancien, mérite d'être respecté, maintenu en bon état et transmis aux générations futures. A cette époque, la population n'avait pas l'accès à l'eau courante. Ces points d'eau étaient entretenus. Ils étaient symboles de vie. Aujourd'hui, l'eau est toujours indispensable à la vie mais les moyens pour se la procurer ont changé. Par conséquent, l’entretien de ce petit patrimoine en a pâti. Quelques bénévoles comme "L'ASSOCIU FIGHJULA I PETRI" essayent, avec de maigres moyens, une grande passion et beaucoup de volonté de retrouver, nettoyer, sauver, voire réhabiliter… ce qui jadis était d'utilité primaire, pour témoigner du travail des...  

Dumanda à bocca, posta da Muriel FAGNI : Le décrochage scolaire

Assemblea di Corsica : Quistione à bocca

L’objectif de notre politique et votre souci, Madame la Conseillère en charge de la culture et de l'éducation, est d’élaborer et de conduire une politique régionale pour notre jeunesse. Aujourd'hui l'insertion des jeunes sur le marché du travail reste très préoccupante, et une réflexion de fond sur le monde du travail est à envisager. Dans cette perspective, un groupe de travail a été mis en place. Il va s’atteler, dans un premier temps, à étudier l’impact du revenu universel au sein de notre collectivité. Aujourd'hui, au sein du CREFOP vous avez mis en oeuvre des séminaires dédiés à l’élaboration du contrat de plan régional de développement de la formation et de l’orientation professionnelle, où est intégrée la problématique du décrochage ; ceci afin de définir un ensemble de dispositifs et les perspectives de formation. Plusieurs pistes sont aujourd’hui connues, comme la semaine de la persévérance qui s’est déroulée du 6 février au 10 février, afin de mettre en lumière des actions dans le domaine de la prévention du décrochage scolaire. Les jeunes sont souvent dans la précarité et sans qualification, parce que sortis tôt du système éducatif. Se crée ainsi un phénomène de récurrence des situations de chômage, avec des risques sociaux élevés. L'implication de chaque représentant du monde professionnel et des centres de formation, est également très importante, afin de proposer une solution à chaque jeune en situation de décrochage. La lutte contre le décrochage...  

Dumanda à bocca, posta da Marie-Hélène CASANOVA-SERVAS

Assemblea di Corsica : Quistione à bocca

Monsieur le Président de l’OTC, Ma question fait simplement suite à ma dernière question orale du 26 janvier dernier concernant les problèmes routiers rencontrés sur la route Territoriale 20 et plus précisément dans la basse et moyenne vallée de la GRAVONA. Propriétaire du réseau ferroviaire depuis le 2002, la Collectivité Territoriale de Corse poursuit une politique volontariste en faveur du développement des services de transports ferroviaires pour assurer un développement durable du territoire et répondre aux besoins de mobilité, quotidiens ou ponctuels, de l’ensemble des usagers : citadins, résidents des villages, étudiants, lycéens et touristes. Cette volonté de développement des services de transports ferroviaires se retrouve dans les grandes orientations du schéma des investissements pour le développement de l’usage des transports ferroviaires en Corse. A ce titre, Je citerai pour exemple l’orientation n°1 qui met en avant une desserte ferroviaire à haut niveau de service des agglomérations de Bastia et d’Ajaccio et du secteur Ile-Rousse-Calvi ainsi que la complémentarité entre les liaisons ferroviaires et les liaisons de transports collectifs entre les principaux bassins de vie de l’ile. Cette volonté se retrouve également dans le rapport du délégataire 2015 de la SAEML chemins de fer de la Corse qui met en avant : - la limitation de la dépendance à la voiture, la facilitation du recours au transport public ferroviaire, - la recherche d’un désenclavement...  

Retour sur les interventions des élus Femu a Corsica à la session de l'Assemblée de Corse de mars 2017

Assemblea di Corsica

RUMENZULAGHJU DI L'ANZIANU CFPPA DI SARTÈ : FORTE MUBILIZAZIONE !

Attualità

Belle mobilisation citoyenne hier pour dénoncer le plus grand rumenzulaghju de la vallée du Rizzanesi. C'est très naturellement que Femu a Corsica, avec à sa tête le conseiller territorial et maire de Vighjaneddu Joseph PUCCI, a répondu à l'appel de l’associaton A Funtanedda di Livia afin de dénoncer la situation de désolation qui perdure depuis de trop nombreuses années sur le site de l'ancien Centre de Formation Professionnelle et de Promotion Agricole (CFPPA), situé à proximité immédiate du Lycée Agricole de Sartè. En effet, ledit site, à l'état d'abandon manifeste depuis plus de vingt ans, est devenu au fil du temps une véritable décharge à ciel ouvert, et plus particulièrement un "entrepôt" de carcasses de voitures. À cette pollution visuelle s'ajoutent des risques environnementaux et sanitaires pour le Rizzanesi, fleuve tout proche, déjà abandonné à son triste sort par l'État du fait, notamment, de l'absence totale d'entretien qui, pourtant, lui incombe totalement (fleuve domanial). De plus, quelle image négative pour le lycée agricole de Sartè situé à quelques dizaines de mètres. Cet établissement, qui s'applique avec sérieux et détermination à former quotidiennement les lycéens et étudiants qui seront les acteurs de l'agriculture et de l'aménagement du territoire de la Corse de demain, et donc les premiers défenseurs de son environnement, ne peut que pâtir de cette véritable verrue environnementale. À l'heure où certains s'autorisent à souligner...  

MUZIONE DI FRANCOIS BERNARDI : DOTATION HORAIRE GLOBALE (DHG) : DEMANDE L’INSTAURATION D’UNE CONCERTATION PERMANENTE ENTRE LE RECTORAT ET SES INSTANCES ACADEMIQUES ET LE CONSEIL EXECUTIF DE CORSE.

Assemblea di Corsica : Muzione

CONSIDERANT la délibération N° 17/021 AC de l’Assemblée de Corse donnant mandat au Président du Conseil exécutif de Corse pour négocier auprès du ministère de l’éducation nationale la mise en oeuvre d’un cadre normatif spécifique pour l’Académie de Corse, CONSIDERANT la délibération N° 15/083 AC de l’Assemblée de Corse approuvant le plan lingua 2020 per a nurmalisazione di a lingua corsa è u prugressu versu una sucietà bislingua, CONSIDERANT que l’actualité de ces dernières semaines concernant plusieurs collèges de l’île entre particulièrement en résonance avec les travaux du Conseil exécutif de Corse et ceux de l’Assemblée de Corse, CONSIDERANT que la concertation avec l’Etat telle que prévue par le statut de la Corse au sujet des moyens affectés à l’Académie n’a pu avoir lieu cette année, CONSIDERANT que cette situation, combinée à l’inquiétude manifestée dans certains établissements rendent encore plus urgente l’ouverture de discussions avec l’Etat au sujet du cadre normatif spécifique dont l’Assemblée a voté le principe dans sa délibération adoptée lors de sa dernière session.   L’ASSEMBLEE DE CORSE   DEMANDE la mise en oeuvre dans les plus brefs délais d’un statut normatif dont le principe a été voté par l’Assemblée de Corse dans la délibération N° 17/021AC. DEMANDE dans l’attente de cette mise en oeuvre, une concertation permanente entre le Rectorat et ses instances académiques et le Conseil Exécutif, notamment sur la question des Dotations...  
1 2 3 4 5 » ... 58





Scrizzione à a newsletter