Femu A Corsica





Firmatura di a cartula di a lingua corsa cu Corse Matin

Attualità

U 13 di Lugliu, a Cullettività Territuriale di Corsica è u ghjurnale Corse Matin anu firmatu una cartula di a lingua corsa. Eccu u discorsu di Saveriu LUCIANI, Cunsigliere Esecutivu in carica di a lingua corsa Prima suniavamu forse, chì prima parlavamu di mette sta lingua in bocca à l'Avvene... Suniemu forse anc'avà... Allora stamane, "ùn rumpimu stu sognu ccc", Per contu meu, à nome di tutti quelli chì travaglianu à fiancu à mè in sta Direzzione di A Lingua - Direzzione chì si rinforza è chì s'hà da impiantà dinò in Bastia per arradicassi ancu di più in i territoriii isulani - per contu meu dunque, hè un piacè tamantu è propiu un'onore d'ufficializà oghje l’impegnu di Corse-Matin (CM), voli sì voli nò u nostru“ cutidianu, quellu cutidianu ch'aghju cunnisciutu zitellu "Nice Matin Corse" è chì face parte di a vita di i corsi, si pò dì, dipoi parechje generazione. Oghje, franchemu inseme un passu maiò è rinfurzemu sta leia trà stu populu è u "giurnale". Oghje ne ghjunghjimu à una  tappa maiò, cù l’adesione di CM à a cartula di a lingua corsa pruposta da a CTC. Un'antru matrimoniu trà a stampa è sta lingua, lingua di tutti è lingua per tutti, lingua d'ogni ghjornu per u giurnale d'ogni ghjornu; Un passu ver di a legitimità di u Corsu scrittu, moltu più quand'ellu si sà u pesu è a impurtanza  di u scrittu per una lingua in cor' d'ufficialisazione. Sia cum'ella sia, eccu quì una manera di scrive dinò a storia.   

Visite de Manuel Valls du 04/07/16

Cummunicati

Dans le cadre de la visite interministérielle prévue le 4 juillet, Femu a Corsica tient à rappeler que depuis l’accession historique des nationalistes aux responsabilités territoriales, le Gouvernement n’a eu de cesse d’afficher son refus total de participer à un réel dialogue serein et constructif. Le Premier ministre Manuel Valls, lui-même, n’a pas hésité à affirmer à propos de la Corse au 20h de TF1, et ce dès le 23 décembre, qu’ « il y a des lignes rouges qui là ne peuvent pas être discutées ». Et d’ajouter qu’il n’y avait qu’une seule langue dans la République, qu’il n’y avait pas de prisonniers politiques, qu’un statut de résident serait contraire à la Constitution…   Ce n’est bien évidemment pas ce qu’ont dit les électeurs et électrices en décembre et ce que dit l’Assemblée de Corse depuis plusieurs années maintenant, à travers un nombre important de votes majoritaires et unanimes.    Manuel Valls ne peut affirmer dans un même temps sur son compte twitter que « la démocratie a parlé » et que « le Gouvernement appliquera le verdict des urnes » suite au referendum sur le projet de transfert de l’aéroport de Nantes et ne pas prendre en compte la réalité démocratique insulaire. Nous sommes dans un total déni de démocratie concernant la Corse que les nombreuses visites ministérielles depuis quelques mois ne sauraient masquer.   Si nous soutenons la mise en place rapide de la Collectivité unique, nous ne pouvons en revanche nous...  

Muzione di Ghjuvanni BIANCUCCI è Petr'Antone TOMASI à nome di FEMU A CORSICA è CORSICA LIBERA : Mise en place de la Collectivité Unique

Assemblea di Corsica : Muzione

VU la délibération N° 13/03 AC de l’Assemblée de Corse du 27 septembre 2013 portant diverses décisions et propositions de modifications constitutionnelles, législatives et réglementaires concernant les institutions particulières applicables à la Corse, VU la délibération N° 14/207 AC de l’Assemblée de Corse du 12 décembre 2014 prise au titre de l’article L. 4426-16 du Code Général des Collectivités Territoriales et portant proposition de réforme de l’organisation territoriale de la Corse, VU la délibération N° 16/037 AC de l’Assemblée de Corse du 28 janvier 2016 portant adoption d’une motion de l’Assemblée de Corse relative à la problématique du périmètre et des compétences des intercommunalités en Corse, CONSIDERANT l’entrée en vigueur de la Collectivité de Corse au 1er janvier 2018 par fusion de la Collectivité Territoriale de Corse et des Conseils Départementaux de Haute-Corse et de Corse-du-Sud, CONSIDERANT qu’ont débuté les travaux du groupe de travail réunissant les trois collectivités concernées et le gouvernement aux fins de rédiger les deux ordonnances relatives à la mise en place de la Collectivité de Corse, CONSIDERANT que les élus de l’Assemblée de Corse, par des votes répétés, souhaitent que la mise en place de la Collectivité de Corse poursuive les objectifs de simplification de l’architecture administrative de la Corse et d’équilibre territorial, CONSIDERANT l’incertitude persistante quant à la traduction de ces demandes au sein des ordonnances,...  

Muzione di Lauda GUIDICELLI è Laura-Maria POLI à nome di FEMU A CORSICA è CORSICA LIBERA : Soutien au Collectif Ghjustizia è Verità et à Maxime BEUX

Assemblea di Corsica : Muzione

CONSIDERANT qu’il existe historiquement diverses formes de racisme anti-corse, CONSIDERANT que les manifestations de ce racisme tendent à se multiplier et à se banaliser, comme le montrent plusieurs épisodes tirés de l’actualité récente, CONSIDERANT que ce racisme anti-corse s’exprime particulièrement dans le domaine sportif, CONSIDERANT la question orale n° 2014/O2/047 posée par Saveriu LUCIANI sous l’ancienne mandature, au Président du Conseil exécutif sur l’affaire dite de la « Bandera corsa », CONSIDERANT la réponse de l’ancien Président du Conseil exécutif affirmant que « d’interdire de brandir un drapeau corse, d’identifier ce geste à une provocation constitue un acte raciste », CONSIDERANT l’agression caractérisée, gratuite et démontrée clairement par des vidéosurveillances sur de jeunes supporters corses à Reims le 13 février 2016, CONSIDERANT la gravité des blessures d’un de ces supporters, Maxime BEUX, ayant perdu l’usage d’un oeil, CONSIDERANT l'injustice manifeste engendrée par ces traitements discriminatoires, et les innombrables réactions de soutien émanant de notre société, dans sa grande diversité, au travers de mouvements sportifs, syndicaux, associatifs, culturels et politiques qui ont rejoint la démarche Ghjustizia è Verità, CONSIDERANT que la situation actuelle commande à l’Assemblée de Corse, dépositaire des intérêts matériels et moraux du peuple corse, de réagir par les moyens dont elle dispose,   L’ASSEMBLEE DE CORSE  ...  

Muzione di u gruppu Femu a Corsica prisentata da Mattea CASALTA : Protection de l'abeille corse

Assemblea di Corsica : Muzione

CONSIDERANT le projet de Loi relatif à la biodiversité présenté par Madame Ségolène ROYAL, Ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, en Conseil des Ministres le 26 mars 2014, CONSIDERANT que l’abeille est un insecte pollinisateur prépondérant dont le rôle écologique pour la préservation de la biodiversité est fondamental, CONSIDERANT le rôle majeur joué par les abeilles au niveau de l’agriculture et de la préservation de la flore sauvage, CONSIDERANT qu’une étude franco-allemande datant de 2009 a chiffré la valeur économique totale de la pollinisation à l’échelle mondiale à plus de 153 milliards d’euros, CONSIDERANT que la filière apicole insulaire est composée actuellement de 400 apiculteurs qui exploitent environ 19000 ruches soit une production estimée à 250 tonnes annuelles, CONSIDERANT que l’AOP Mele di Corsica regroupe une gamme étendue de miels uniques et constitue une véritable vitrine des produits du terroir insulaire, CONSIDERANT les actions de l’OEC (Office de l’Environnement de la Corse) menées en faveur de la conservation de l’abeille corse (lutte contre le Varroa) et des autres pollinisateurs sauvages, ainsi que celles visant à réduire l’emploi des pesticides en Corse en proposant des méthodes alternatives, notamment dans le cadre du plan Ecophyto, ainsi que dans le cadre du PDRC (Plan de Développement Rural de la Corse) via la mise en place de Mesures Agro Environnementales Climatiques dites mesures « enjeu eau »,  ...  
1 2 3 4 5 » ... 78





Scrizzione à a newsletter