Femu A Corsica





Presentazione di a lista « Pè a Corsica »

TARRITURIALI DI 2015

  Dans quelques jours, le peuple corse sera face à un choix décisif pour son avenir : poursuivre sur la voie de la soumission, du non développement et du clientélisme, ou emprunter résolument celle de la démocratie, de la dignité, de la responsabilité et de la construction. Conscients de la responsabilité historique qui est la nôtre, en conformité avec les engagements pris devant les électeurs avant le premier tour, nous voulons créer les conditions de l’émergence d’une alternative la plus large possible. C’est ce que nous avons fait avec la démarche et la liste « Pè a Corsica ». S’agissant de la composition de notre liste, et bien que ce point ne soit pas le plus important, nous tenons à préciser qu’elle s’est faîte de manière tout à fait simple et mécanique autour d’une règle appliquée dans toutes les démocraties : la règle d’hondt ou de jefferson, qui garantit une représentation proportionnelle en fonction des résultats du suffrage universel au premier tour, et est donc une garantie de transparence et d’équité, fondée sur la prise en compte et le respect des résultats démocratiques du premier tour. Nous sommes bien loin de conclaves de triste mémoire. La proposition que nous formulons conjointement, au nom de la liste « Per a Corsica », issue de la fusion de celles de Femu a Corsica et de Corsica Libera, s’adresse non seulement à l’ensemble du mouvement national mais également à tous les Corses désireux de rompre avec les...  

Gestion de la Collectivité Territoriale de Corse: réponses de FEMU A CORSICA aux interrogations de la CFDT

TARRITURIALI DI 2015

Au-delà des réponses aux thématiques et problématiques  que vous évoquez dans votre courrier, que vous trouverez intégralement dans notre programme (file:///C:/Users/admin/Downloads/prugramma.pdf), il me semble essentiel d’exprimer ici, l’engagement que nous prenons en termes de méthodologie. En effet, le point sur lequel nous ne transigerons pas est la méthode résolument fondée sur un principe clair de concertation, de transparence et d’équité dans la mise en œuvre de l’ensemble des politiques publiques que nous porterons. Ainsi, comme nous l’avons largement indiqué, nous nous engageons, en cas d’accession aux responsabilités, à présenter notre programme au vote de l’Assemblée de Corse pour qu’il se décline dans chacun des secteurs de notre politique, en feuilles de route concrètes et opérationnelles, à partir desquelles seront votés des règlements des aides assurant ainsi à tous un égal accès aux financements publics ainsi qu’à la commande publique. De la même manière, nous nous engageons à reconstruire, avec les partenaires sociaux réunis au sein d’une Commission Ad Hoc, une administration totalement « cassée » tant d’un point de vue organisationnel, qu’humain avec pour certains agents, de très lourdes conséquences personnelles. Pour cela, un travail sur les risques psycho-sociaux et sur la prise en charge des agents qui ont sollicités l’aide des syndicats sera engagé avec l’ensemble des acteurs qu’il sera nécessaire d’associer à cette démarche (DRH,...  

COLLECTIVITÉ UNIQUE : réponses de FEMU A CORSICA au STC

TARRITURIALI DI 2015

La Corse est un pays à construire, la Jeunesse est une force vive de son Peuple : reponses de FEMU A CORSICA au "Cullettivu a droga fora"

TARRITURIALI DI 2015

Risposta di FEMU A CORSICA à U Collettivu a droga fora     Quel est votre plan d'action pour lutter contre le fléau de la drogue? Que répondez-vous à nos demandes formulées en conférence de presse le 12/11 ?   La Corse est un pays à construire, la Jeunesse est une force vive de son Peuple.   Le phénomène de la drogue prend en Corse des proportions inquiétantes, il procède de plusieurs causes, économiques, sociales et bien entendu culturelles. Comme d’autres phénomènes d’addictions ou de désœuvrement, ce phénomène touche plus particulièrement les plus jeunes de nos compatriotes. Il convient donc de bien l’identifier pour bien le traiter et mettre tout en œuvre dans le cadre des compétences qui sont ou seront les nôtres, tous les moyens appropriés pour l’atténuer voire le faire disparaître.   Les causes sont d’abord démographiques, économiques et sociales :   Le 1er janvier 2013, la population de la Corse est estimée à 322.120 habitants. Les jeunes (66 430 moins de 20 ans) ne représentent que 21% de la population La part des jeunes de 13 à 30 ans représentait, en 2012, 19.8 % de la population (62 488 personnes)   L’économie insulaire est marquée par une forte tertiarisation et la prépondérance des très petites entreprises. L’emploi public représente plus du tiers des salariés. La forte saisonnalité se traduit par de nombreux emplois précaires. Le tourisme est un secteur clé de l’économie insulaire. La Corse...  

LA QUESTION DE LA FORMATION : réponse de FEMU A CORSICA à la COPAREF

TARRITURIALI DI 2015

Monsieur le Président,   Vingt deux mille cinq cents demandeurs d’emplois dont 16% de jeunes, le plus fort taux de jeunes sortis du système scolaire sans diplôme : incontestablement la formation professionnelle doit être repensée et remise au cœur du modèle sociétal que nous voulons pour le peuple corse.   Le secteur de la formation professionnelle a été particulièrement malmené lors de cette mandature (retard sur les appels à projet notamment, absence de pilotage), alors qu’il est une des clés pour fonder une Corse prospère et dynamique. Il nous semble fondamental de provoquer au plus vite une vaste concertation (Assises) réunissant l’ensemble des professionnels concernés (structurées privées de formation, structures publiques, Université de Corse, ainsi que les organismes de financement des formations du secteur privé …) afin de proposer des actions concrètes qui soient pertinentes et en rapport direct avec les besoins de la population, les orientations économiques que nous souhaitons impulser et le contexte international dans lequel nous nous inscrirons résolument.   Comme vous le savez certainement, notre groupe compte, en son sein, des personnalités diverses qui ont des compétences dans tous les champs de l’économie, et plus spécifiquement dans le domaine de la formation. Nous avons ainsi, été particulièrement sensibles au document que vous nous avez fait parvenir et nous l’avons étudié avec beaucoup d'attention et d’intérêt. Les constats...  

LA QUESTION DE LA LANGUE : réponse de FEMU A CORSICA à "l'Associu di i Parenti Corsi"

TARRITURIALI DI 2015

Femu a Corsica : Quistiunariu APC   Le fait est que, en raison de l’article 2 de la Constitution française –« le français langue de la République »- l’Etat a confiné les préoccupations d’un peuple en l’article 75.1, comme excuse patrimoniale. Depuis 30 ans les dispositifs ont eu pour but de calmer le climat politique insulaire à coup de petits arrangements linguistiques, au lieu de répondre à la question fondamentale du rôle et de la place de notre langue en Corse et à l’extérieur.   Dans ce dossier fondamental de notre combat historique, notre action et nos prises de position ont été déterminantes tout au long de cette mandature. les élus de Femu a Corsica ont été décisifs pour rejeter  le monolinguisme d’Etat, et prôner l’avènement d’une démocratie linguistique qui doit placer à court terme notre langue au cœur de la vie sociale et économique de ce pays. L’objectif majeur de la prochaine mandature sera donc l’obtention effective d’un statut d’officialité pour la Langue Corse. Dès le début 2016, nous nous attèlerons à défendre nos choix dans la discussion avec l’Etat, choix impliquant à terme une modification de la Constitution. Si cela vaut pour d'autres revendications, il s'agit bien d'engager une négociation globale pour aboutir à un changement politique profond des rapports entre la Corse et Paris. C’est donc  avec beaucoup d’attention que nous suivons et soutenons l’action de l’APC depuis toujours, et que nous répondons aujourd’hui à vos...  
1 2 3 4 5 » ... 72






Scrizzione à a newsletter