Femu A Corsica




CONFÉRENCE DE PRESSE DANS LE CADRE DE L’ENQUÊTE PUBLIQUE DU PADDUC

Attualità

La position de FEMU A CORSICA sur la « crise des déchets » : des précisions

Assemblea di Corsica

  FEMU A CORSICA prend acte des déclarations des Présidents de l’Office de l’Environnement de Corse et du Syvadec, en charge des orientations générales et du traitement des déchets : ces déclarations reprennent mot pour mot les mesures préconisées depuis 5 ans par FEMU A CORSICA , à savoir le tri à la source au porte à porte, la collecte et le traitement séparé des biodéchets, seuls capables de nous mener à une diminution drastique de l’enfouissement. FEMU A CORSICA regrette vivement que ces orientations n’aient pas été actées plus tôt. La mise en place d’une gestion efficace des déchets a ainsi été sévèrement contrariée.   FEMU A CORSICA constate que le « choix » du tout transport et du tout enfouissement (94% des ordures ménagères !) mais aussi un défaut total d’anticipation, ont engendré la crise catastrophique que nous connaissons aujourd’hui et dont le Syvadec est pleinement responsable.   FEMU A CORSICA réaffirme que le Tri Mécano Biologique (TMB), s’il peut intervenir en complément du tri à la source, doit être installé impérativement au plus près des gisements pour éviter les transports et optimiser la valorisation : lorsque 80 000 tonnes de déchets arrivent en centre d’enfouissement, ils contiennent 16 000 tonnes d’eau (celle contenue dans les bio déchets) ; est-il nécessaire de les transporter ? En outre, le tri au porte à porte permet de se passer de grosses installations industrielles, au...

CONFERENCE DE PRESSE : COMPTE ADMINISTRATIF ET DE GESTION DE LA CTC

Assemblea di Corsica

FEMU A CORSICA a tenu une conférence de presse ce jeudi 25 juin 2015 afin d'exprimer son point de vue sur la gestion administrative et financière de la Collectivité Territoriale de Corse. Au-delà des éléments de langage et de communication, au-delà des notions techniques et comptables, au-delà  des manques (Restes à Réaliser), le Compte Administratif met en exergue des tendances lourdes et préoccupantes, non seulement sur la situation financière de la CTC, mais aussi sur la manière dont les comptes sont traités et présentés.   Contrairement à ce que prétendent certains de nos collègues qui ne s’arrêtent qu’à une vision comptable des choses, le compte administratif n’est pas qu’une photographie donc un instantané des mandats et des titres émis et des deltas éventuels au 31/12 de l’exercice. Le CA nous invite à pratiquer l’analyse  en ligne des CA sur plusieurs exercices. Cette analyse nous permet de dégager les tendances réelles de la gouvernance financière de la mandature. Au fur et à mesure de l’examen des éléments déterminants du CA , vous verrez que les mises en garde que nous faisions dès 2008 puis à partir de 2010 en début de mandature étaient fondées, les risques réels, mesurables, avérés. Aujourd’hui, sept ans après, le constat est flagrant, la situation est difficile voire irréversible. Notre avenir est impacté durablement et tenant compte de la fragilité des ressources, la gestion de la Collectivité deviendra –quels que soient les...

POUR UNE VRAIE POLITIQUE DE TRAITEMENT DES DECHETS, PAS BESOIN DE DEROGER A LA LOI «LITTORAL» !

Cummunicati

L’Assemblée de Corse, sur proposition de F.Tatti, par ailleurs président du Syvadec, a voté vendredi 29 mai une demande de dérogation à la Loi Littoral pour les installations de traitement des déchets. Il s’agit d’une demande taillée « sur mesure » pour permettre la création d’une unité de Tri Mécano Biologique en complément de l’extension du Centre d’enfouissement de Tallone. Cette demande donne une mauvaise réponse à un vrai problème qui n’a pas été correctement anticipé. FEMU A CORSICA tient à apporter les précisions suivantes : La saturation du CET de Tallone est annoncée depuis au moins 3 ans. Depuis 2010 nous n’avons jamais cessé de tirer la sonnette d’alarme sur la nécessité impérieuse et urgente d’arrêter de transporter et d’enfouir les déchets EN VRAC, en améliorant le tri sélectif et sa collecte, en triant les biodéchets à la source, en installant des systèmes de tri mécanique au plus près de gisements. Aujourd’hui, on continue à enfouir près de 90% des déchets non triés. Pire, on régresse, comme en témoigne l’arrêt récemment annoncé du tri du verre des professionnels à Aiacciu ! Verre qui sera transporté et enfoui…à Tallone ! Nous payons aujourd’hui les graves insuffisances dans ce domaine.   La commune de Tallone a conditionné l’extension du CET à la construction d’une unité de Tri mécano biologique dont elle affirme qu’elle évitera les graves nuisances actuelles pour la population, notamment les odeurs. C’est tout à fait...

REGROUPEMENT DES INTERCOMMUNALITES : DEMANDE DE MORATOIRE ET DE DEROGATION

Assemblea di Corsica : Muzione

Motion déposée par FEMU A CORSICA lors de la session du 25 et 26 juin 2015 à l'Assemblée de Corse Considérant le calendrier du Gouvernement concernant la nouvelle étape de regroupement des communes au sein de nouvelles intercommunalités et d’élargissement des intercommunalités actuelles, fixé au 1er janvier 2016,   Considérant que la Loi NOTRe, portant Nouvelle organisation territoriale de la République, ne retient qu’un seul critère, celui de la démographie et fixe arbitrairement un seuil minimum de population,   Considérant que l’intérieur de notre île, très faiblement peuplée et d’une densité particulièrement faible, appelle une réflexion globale sur l’avenir des communes et des intercommunalités,   Considérant que les regroupements précédents, réalisés à marche forcé par la volonté de l’Etat, ont entraînés de multiples problèmes, notamment de lourdes augmentations des tarifs des services publics (eau, assainissement, déchets) et plus généralement de la fiscalité locale,   Considérant que ces augmentations sont de nature à pénaliser les habitants des zones les plus contraintes de l’ile au sens du Padduc, et contribueront à vider un peu plus de nombreux  villages déjà exsangues,   Considérant que devant l’évidence de l’inadaptation des mesures de regroupement de certaines intercommunalités, l’Etat a du accepter de revenir sur certains découpages,   Considérant la vive inquiétude de l’ensemble des maires des communes de la...
1 2 3 4 5 » ... 53